27 janvier 2012

Matzneff flingue la télé

  Pour gagner sa vie, avant de devenir un écrivain « infréquentable » et talentueux ce qui va souvent de pair, Gabriel Matzneff a trempé sa plume dans l’écran noir de la télévision. Entre le 29 octobre 1963 et le 20 décembre 1965, le journaliste qui, facétie de l’histoire ne possédait pas encore de téléviseur, a tenu la chronique télé de Combat. Les éditions Léo Scheer ont compilé une grande partie de cette critique virulente et érudite dans « La séquence de l’énergumène » agrémentée d’annotations récentes... [Lire la suite]
Posté par belmondo à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2012

Lapaque, l’art de la fugue

  Dans les polars des années 50, on disait d’un bon pilote automobile qu’il savait tenir le cerceau, Lapaque sait assurément tenir un stylo. Il n’a pas la plume hésitante et brouillonne des auteurs stars de notre époque. Ce n’est pas si courant dans la littérature contemporaine pour être signalé. Les stylistes sont une espèce en voie de disparition. Ils ont été engloutis par le roman marketé et calibré comme un paquet de biscuits. En cette nouvelle année, Babel Noir réédite « Les Barricades mystérieuses », le premier... [Lire la suite]
Posté par belmondo à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2012

Quand Belmondo tournait sur du Marceau

Le corps de mon ennemi bande annonce
Posté par belmondo à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2012

Toujours d'actualité...Férocement lucide et follement drôle

JELIOS dialogue Audiard grève management un idiot a Paris
Posté par belmondo à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2012

L’amour bourgeois

  Neuhoff a toutes les qualités des bourgeois. Les bourgeois d’avant, ceux des années 70, qui lisaient de la poésie à la veillée, s’habillaient chez Old England, roulaient en Jaguar XJ6 marron glacé et partaient en vacances à Cadaquès dans une villa retirée de la frénésie estivale. Ces bourgeois-là nous paraissent aujourd’hui d’un exotisme fou et d’une rare élégance. On est même tenté de s’interroger : ont-ils réellement existé ? Ou n’était-ce qu’un mirage des Trente Glorieuses ? Ils ont été remplacés depuis par... [Lire la suite]
Posté par belmondo à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2012

Adieu donc 1974 et salut à toi 1975

 EMMANUELLE ♥♥- PIERRE BACHELET ♥♥- Ouverture-Fermeture Theme♥♥ Adieu donc 1974…année foutraque…année pétrolifère…un Président bouffi d’orgueil en remplace un autre gonflé à la cortisone…L’un citait Eluard dans ses conférences de presse, l’autre joue de l’accordéon et se fait photographier en slip de bain par Paris-Match…Il aime Mozart, Maupassant, les œufs brouillés et les myosotis …Il aime aussi les actrices à taches de rousseur, les speakerines auvergnates, les éboueurs au petit matin et la démagogie galopante d’un monde... [Lire la suite]
Posté par belmondo à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2011

Une musique pour ce soir...

I ROLLINI - Se batte forte - Ann Margret et Vittorio Gassman (Il Tigre, 1967)
Posté par belmondo à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2011

Je me souviens…des actrices des années 60

    Je me souviens du chignon en colimaçon d’Alexandra Stewart dans Le Feu follet Je me souviens de la veste léopard d’Anne Bancroft dans Le Lauréat Je me souviens d’Irina Demick, nue, prenant un bain de soleil dans Le Clan des siciliens Je me souviens de l’air sévère et désirable de Françoise Brion dans Les Parisiennes Je me souviens de Rita Cadillac au bord de la piscine du Palm Beach dans Mélodie en sous-sol Je me souviens de Geneviève Page, redoutable nymphomane dans Tendre voyou Je me souviens des yeux... [Lire la suite]
Posté par belmondo à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2011

A l’italienne

    C’était un 15 août. Les rues de Rome désertes et caniculaires dormaient profondément. Nous étions au début des années 60. Vittorio papillonnait au volant de son Aurelia Sport à culasse rabotée. Collé sur le pare-brise, un carton indiquait « Camera Deputati » (Chambre des députés), ultime pied-de-nez aux Carabinieri et minable combine. Risible. A grands coups de klaxon italien et de tête-à-queue artistiques, Vittorio sautait de place en place à la recherche d’un téléphone. Jean-Louis lui ouvrit la porte de son... [Lire la suite]
Posté par belmondo à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2011

10 pensées pour la nuit du 31

  « Je rêve d’une langue dont les mots, comme des poings, fracasseraient les mâchoires » Pensées étranglées – Cioran   « Les mots, souvent, précèdent les sentiments, ou les suscitent » Le bonheur à Souillac – Denis Tillinac   « J’ai envie d’amusement, de chaleur et de bruit » Guerre après guerre – Pascal Jardin   « Il ne connaissait alors des filles que leur sourire, que l’avers de leur médaille » Le beaujolais nouveau est arrivé – René Fallet   « Vider... [Lire la suite]
Posté par belmondo à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]